navigation

Manif samedi 2 octobre à St Jean du Falga 29 septembre 2010

Posté par villeneuvedolmesnotrevillage dans : Actualité , ajouter un commentaire

Pour ce samedi 2 octobre, tout le monde est invité.

Nous devons maintenir la pression, et être toujours plus nombreux. La réforme Sarko-Fillon-Woerth sur les retraites est mauvaise, surtout pour nos enfants, petits-enfants et ainsi que pour les femmes. Il faut tout faire pour en obtenir le retrait ou l’abandon.

Tract F.O:

Manif samedi 2 octobre à St Jean du Falga dans Actualité pdf 20100928093832329.pdf

Ne nous laissons pas abuser par les chiffres fantaisistes annoncés par le gouvernement sur le nombre de manifestants (nous étions plus nombreux à Foix, jeudi dernier que le 07/09) et montrons, samedi prochain, à Pamiers (à 10 H 00 deant le Centre Leclerc), notre détermination.

Tract Inter syndicats:

 

pdf dans Actualité tractintersyndical.pdf

 

Ariège: Manif, Foix le 23.09 à 10h. 20 septembre 2010

Posté par villeneuvedolmesnotrevillage dans : Actualité , ajouter un commentaire

fo.bmp

Ariège, Cérémonie d’hommage aux Harkis 19 septembre 2010

Posté par villeneuvedolmesnotrevillage dans : Actualité , ajouter un commentaire

invitationfati.bmp

Scandale dans l’hémicycle 17 septembre 2010

Posté par villeneuvedolmesnotrevillage dans : Actualité , ajouter un commentaire

Le Président de l’Assemblée bâillonne l’opposition parlementaire:

Au terme des 20 heures qui leur étaient imparties en raison de la procédure du temps programmé imposée par le Gouvernement, les députés socialistes ont souhaité user de leur droit d’expression individuelle. 

En effet, lors de la réforme du règlement de l’Assemblée, une disposition permettant à chaque député d’expliquer durant 5 minutes le sens de son vote avait été introduite. Désireux de rappeler les raisons de leur opposition à cette réforme des retraites, Frédérique MASSAT et 165 députés se sont inscrits pour faire valoir leur point de vue. 

Mais parce que cette initiative contraignait l’agenda parlementaire, le Président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, a souhaité y couper court. Par cette décision arbitraire et autoritaire, il se place en fidèle exécutant des ordres du pouvoir exécutif alors que son devoir est d’abord de faire  respecter les droits de chaque élu de la Nation à faire entendre sa voix.  Ce comportement indigne se produit dans un contexte de crise de la démocratie française où le pouvoir et la majorité ne respectent plus aucune de nos institutions républicaines, ni les droits de l’homme, ni l’indépendance de la justice, ni la liberté de la presse, ni la souveraineté des représentants du peuple. 

 

Ne reconnaissant plus l’autorité d’un Président qui viole de sang-froid les règles qu’il a lui-même faites adopter, Frédérique MASSAT et les députés socialistes ont demandé la démission sans délai de Bernard Accoyer d’une fonction qu’il a lui-même trahie. 

 

Ci-dessous l’intervention de Frédérique MASSAT sur la pénibilité et le texte qu’elle aurait dû prononcer mercredi matin si le Président de l’Assemblée nationale ne s’était pas rendu coupable de forfaiture.

 

Scandale dans l'hémicycle dans Actualité pdf pdfexplicationsdevote11.pdf

pdf dans Actualité pdfpnibilit.pdf

 

Jeudi 23 septembre 2010, MANIFESTATION CONTRE LA REFORME DES RETRAITES , 10H à FOIX rassemblement en face la Mairie, élus prenez vos écharpes.  

  VENEZ NOMBREUX 

Réforme des collectivités locales 10 septembre 2010

Posté par villeneuvedolmesnotrevillage dans : Actualité , ajouter un commentaire

fmassatenseance.jpg

De Frédérique MASSAT, Présidente de l’UDESR, Députée de l’Ariège.  

Paris, le 8 septembre 2010  

Réforme des collectivités locales: le passage en force.

                                                                                                                                                                                                                                                                              La Commission des Lois de l’Assemblée nationale a examiné, en seconde lecture, le projet de réforme des

collectivités locales. 

Le rapporteur UMP a résumé la position du gouvernement en une phrase lorsqu’il a

annoncé que la majorité ne modifierait pas le texte adopté par le Sénat…sauf pour les « points importants ».  

1. Le mode de scrutin des conseillers territoriaux imposé par le gouvernement par amendement à l’

Assemblée nationale, supprimé par le Sénat en juillet, a été réintroduit. 

2. La répartition scandaleuse et injuste des conseillers territoriaux par département, a elle aussi été

réintroduite par le gouvernement. 

3. Toutes les dispositions sénatoriales concernant les métropoles et les pôles métropolitains ont été

supprimées. 

4. L’article 35 avait été vidé de sa substance par le Sénat.

Le rapporteur et la majorité UMP l’ont rétabli avec les points suivants : 

•Chaque collectivité locale maître d’ouvrage devra obligatoirement apporter un financement important de

son projet : 20% au moins pour les communes dont la population est inférieure à 3 500 habitants ; 30% au

moins pour celles de 3 500 à 30 000 habitants ; 50% au moins pour celles dont la population est supérieure

à 50 000 habitants.             

•Il sera interdit aux communes de plus de 3 500 habitants de cumuler les subventions du département et de

la région – Idem pour les EPCI de plus de 50 000 habitants. 

•La clause générale de compétence est supprimée pour les départements et les régions. Seules les communes la conservent, mais en réalité sans les moyens financiers de l’exercer.Les élus socialistes et républicains s’élèvent contre ce passage en force et ce mépris pour le travail du Sénat. Il est inacceptable

qu’un tel sujet soit traité ainsi, et ce d’autant plus que le temps du débat à l’Assemblée nationale sera limité

à 15 heures au maximum du fait de l’application du temps programmé.  

Cher(e) Camarade, Cher(e) ami(e), 

Nous allons attaquer la 2ème lecture de la réforme des collectivités la semaine prochaine. 

Nous allons bien sûr déposer des amendements pour nous opposer à ce texte.  

Amitiés socialistes 

Arnaques : vigilance sur les impôts et les compteurs EDF. 9 septembre 2010

Posté par villeneuvedolmesnotrevillage dans : Information , ajouter un commentaire

posonecolor.bmp 

Faux mail des impôts:  Attention aux arnaques.

Un mail qui promet un remboursement de 178,80 euros. Et pour aller plus vite, qui réclame votre numéro de carte bleue… Un courriel frauduleux circule actuellement, redirigeant les internautes vers un site imitant celui des impôts. 

Discussion: Finances publiques

«Après les derniers calculs annuels de l’exercice de votre activité, nous avons déterminé que vous êtes admissible à recevoir un remboursement d’impôt de 178,80. S’il vous plaît, soumettre la demande de remboursement d’impôt et nous permettre de 10  jours ouvrables pour le traitement.» En cliquant sur le lien, qui n’est pas hébergé sur le site (impots.gouv.fr), mais vers un site qui lui ressemble étrangement, il est alors demandé de communiquer nom, prénom, adresse, date de naissance, mais aussi numéro de carte bleue. Dans un communiqué, la Direction Générale des Finances Publiques (DGFIP) déclare être «totalement étrangère à cet envoi» et «rappelle qu’elle ne fait jamais d’envois sous cette forme aux contribuables pour leur demander des informations».  En outre, le numéro de carte bancaire n’est jamais demandé pour un remboursement d’impôt. La DGFIP a porté plainte contre ces emails frauduleux. Si vous en recevez un, elle vous encourage à le supprimer immédiatement. 

Article à lire sur Yahoo :

http://fr.news.yahoo.com/82/20100903/tfr-faux-mail-des-impts-attention-aux-ar-4abdc0f.html 

Vigilance aussi sur les compteurs EDF:

iedfcompteur.jpg

Nouveaux compteurs EDF obligatoires : 230 € par abonné  

http://www.leparisien.fr/economie/nouveaux-compteurs-edf-obligatoires-230-eur-par-abonne-08-06-2010-955222.php 

Bruxelles impose à la France de s’équiper de nouveaux compteurs électriques. Mais leur coût pourrait passer de 4 à 8milliards pour équiper les 35 millions de foyers. Or, le système accuse déjà de sérieux ratés. 

AU —– fait, les fameux compteurs qui devraient être installés bientôt et qui devraient nous être facturés au prix très très fort : vers les 300 €, et qui, de surcroit, ne seraient pas fiables :   surtout il ne vous faut rien signer 

On ne peut pas refuser à EDF d’accéder aux compteurs, et de les changer : par contre comme nous n’avons rien demandé, nous n’avons aucune obligation de signer quelque document que ce soit, et, du moment que nous n’aurons rien signé, EDF ne pourra pas nous obliger à payer ces compteurs….attention aux signatures : aucune, même pour la réception de travaux etc…  

LES TARIFS D’ÉLECTRICITÉ VONT AUGMENTER POUR PERMETTRE LA CONCURRENCE !
À TERME, L’USAGER PEUT S’ATTENDRE À DES HAUSSES SUBSTANTIELLES DE SA FACTURE, COMME CELA S’EST DEJA PRODUIT POUR LE GAZ.
 

NE LAISSONS PAS FAIRE !Début juin 2010, les parlementaires auront entre les mains l’avenir du service public de l’électricité. En effet, débutera dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale l’examen du projet de loi Nome, soit la Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité, concoctée par le gouvernement.  
Le principe en est simple : constatant que la concurrence ne fonctionne pas – plus de 96 % des Français restent fidèles à l’opérateur historique (EDF) -, le gouvernement a décidé de la créer… artificiellement.Si la loi passe, à partir du 1er janvier 2011, EDF aura obligation de revendre à ses concurrents jusqu’à 25 % de sa production d’électricité. Un véritable hold-up ! Les fournisseurs d‘électricité vont se voir offrir un quart de la production, que les Français ont déjà payé avec leur facture, pour qu’ils puissent réaliser des profits, au seul bénéfice de leurs actionnaires.C’est une première que d’obliger une entreprise, dans le monde de la « concurrence libre et non faussée », à céder une partie de ses atouts à des concurrents qui produisent peu ou pas du tout d’électricité.

www.poursavoir.fr
http://www.monde-diplomatique.fr/2004/06/ANTOINE/11276
(article de 2004 )   


et d’autres exemples de privatisations :   


http://www.sudptt44.org/e107_files/public/1217412610_1_FT0_page3.pdf
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article7886
http://www.partagedeseaux.info/article300.html 

Si vous êtes scandalisé, diffusez au moins ce message ! Une fois livré à la concurrence et surtout au  » privé  » ce sera trop tard. Le prix de l’électricité sera fixé par des groupes privés qui en fait seront des filiales d’un seul et unique groupe !   

Vous n’y croyez pas ? 
Alors remettez vous dans le contexte de nos chères autoroutes Françaises que nos parents et grands parents ont payées avec leurs impôts et qui ont été vendues et bradés à de grands groupes privés, les amis de…  

Cela profite à qui ? Et le prix à payer pour y circuler ? N’est-ce pas scandaleux ?  

Mais c’est trop tard, car ce réseau routier n’appartient plus en totalité à l’état ! Et pour le reste ce sera pareil !  

Aujourd’hui le service public coûte cher, mais ce n’est rien face à ce qui nous attend si nous le bradons à des groupes privés !  

Faites circuler cette information sans modération autour de vous sur ce message et cette adresse du site, n’hésitez pas !! 

@ + 

RETRAITE: 7 SEPTEMBRE, EXIGER LE RETRAIT DU TEXTE GOUVERNEMENTAL 5 septembre 2010

Posté par villeneuvedolmesnotrevillage dans : Actualité , ajouter un commentaire

maniftextilepo0903200941.gif

FO- CGT- CFDT- CFE/CGC- CFTC

 

RETRAITE: 7 SEPTEMBRE, EXIGER LE RETRAIT DU TEXTE GOUVERNEMENTAL.

Le 7 septembre 2010, l’ensemble des organisations syndicales appelle à la grève interprofessionnelle et à la manifestation pour organiser la riposte nécessaire aux attaques sans précédent du gouvernement, notamment sur la réforme des retraites. Ce même jour, débute le débat parlementaire visant à entériner la contre-réforme Sarkozy – Fillon – Woerth, décidée en Conseil des Ministres le 13 juillet 2010.

Force Ouvrière qui s’est, dès le début, prononcée clairement pour le retrait de cette contre-réforme et notamment le 15 juin, appelle l’ensemble des syndicats à tout mettre en œuvre pour assurer le succès de cette journée, qui doit être l’occasion de réaffirmer les positions de la majorité des salariés, qu’exprime Force Ouvrière :

- Aucun allongement de la durée de cotisation.
- Aucun recul de l’âge légal.
- Maintien du code des pensions civiles et militaires.
- Maintien des avantages familiaux.

FORCE OUVRIERE réaffirme qu’elle participera pleinement aux actions et manifestations du 7 septembre sur l’ensemble du territoire sur la base de l’exigence de retrait ou d’abandon du texte gouvernemental. 

Elle regrette que cette revendication n’ait pas été retenue par les autres organisations syndicales car elle a le mérite de la clarté.Quand un texte ne convient pas et que le gouvernement ne veut pas le modifier sur l’essentiel (passage de 60 à 62 ans et de 65 à 67 ans) il faut abandonner ce texte pour construire une autre réforme respectueuse des besoins sociaux pour les générations actuelles et à venir.Fidèle à ce qu’elle explique depuis plusieurs semaines, FORCE OUVRIERE continuera à militer en ce sens, y compris dans les manifestations et grèves du 7 septembre 2010 et appelle les salariés et retraités à soutenir cette revendication. 

Chacun comprendra l’importance de ce rendez-vous. Il y va de l’avenir de nos acquis sociaux. Derrière la contre-réforme des retraites, se profile déjà le démantèlement de l’assurance maladie et de tous les droits.

La Confédération Force Ouvrière n’acceptera pas ces destructions.

Le 7 septembre 2010, dans la grève interprofessionnelle, il nous faudra dire :

- 40 ANS C’EST DÉJÀ TROP !

- RETRAIT DU PROJET DU GOUVERNEMENT

 

A 10h, Mardi 7 septembre 2010 à Pamiers sur la place de Milliane

PEDN Allemagne |
Carentambition pour CARENTAN |
Ensemble pour une Martiniqu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lescommunes
| BAIE MAHAULT : Blog-notes d...
| lapolitique